29 avr. 2013

LE CUM DES JOURS

Tout le monde ouvre sa bouche à pipe sur L’écume des jours et rien d’intelligible n’en sort. ASBAF fonce dans la mêlée distribuer des coups d’opinel à celles et ceux qui ont eu le malheur d’avoir un avis de merde sur ce film.
Cible n°1 : les khâgneuses
T’as écrit une dissert de neuf copies doubles sur Boris Vian mais t’es pas capable de fabriquer une sarbacane à air comprimé avec ton effaceur. T’as la flamme littéraire mais pas l’âme bricoleuse, qui t’es pour juger Michel Gondry ?
D’accord, tu maîtrises mieux le surréalisme que la fellation mais tu crois vraiment que ça légitime ton opinion de bonne femme savante ? NON. Tu reproches à Michel d’avoir apposé sa patte visuelle à l’univers de Vian. Tu t’attendais à quoi ? Des chansons signées Alex Beaupain ? Casse-toi.
Cible n°2 : les teubés
Grande nouvelle, on peut adapter un livre sans en faire une saga. On t’a survendu L’écume des jours comme LE livre de l’adolescence, t’es déçu ? Bah ouep mon con, Boris Vian c’est pas J.K. Rowling. Comment ça, ça manque de hobbit et de quidditch ?

Tu reproches à Michel le manque d’émotion et l’histoire ennuyeuse. Gogol, c’est le livre de A à Z, excuse Boris de construire son arc dramatique sur un nénuphar dans un poumon plutôt que sur un anneau à défendre ou la double péné d’une mormone par un vampire et un loup-garou. Visuellement, les trucages et astuces de Gondry ne t’ont pas rassasié ? Qu’est-ce que t’aurais voulu, le pianocktail pianoté par Optimus Prime ? Casse-toi.
Cible n°3 : Les inrocks et Télé Poche
Télérama & consorts reprochent à Gondry son épate visuelle et le trop-plein de bricolages. Ainsi qu’avoir fait tapiner la moitié du ciné français dans son film. Connard de Michel, tu réalises un film ambitieux aux States avec la crème des stars cainris (Eternal sunshine), bim t’es un génie. Tu réédites l’exploit en France avec L’écume des jours, t’es un arriviste qui gaspille un fric qui aurait pu financer dix films d’Abdellatif Kechiche.
Michel, ton film expose à la fois ta force (t’es plus créatif que tout le ciné français réuni) et tes limites (t’en as justement aucune). Ton film est vilain car follement génial et terriblement insolent. Boris Vian style, justement.
Ton Écume est une belle giclée de cum sur le cinéma français.

Les 12 commentaires idiots

  1. Ah putain vous êtes trop bons, comme d'habitude. Par contre je viens rétablir une injustice: ne pas être sensible au seigneur des anneaux, ça se pardonne. Ses fans comptent, certes, quelques uns des plus gros puceaux de la planète (en la matière, star wars ou avengers sont en pole position). Mais ça ne mérite définitivement pas d'être comparé à Twilight comme vous le faites souvent. Mon petit coeur saigne à chaque fois que vous maltraitez tolkien ainsi. Je sucerai n'importe quelle bite de la rédac si ça peut vous faire entendre raison. Pas d'autre choix que de poster en anonyme (vous comprendrez j'en suis sûre)
    Baise(rs)

    RépondreSupprimer
  2. J'allais dire à Vincent que sa critique était géniale et je tombe sur un commentaire d'une Anonyme qui me fait chialer d'émotion
    Anonyme qui que tu sois sache que je meure d'envie de t'embrasser même si y a de fortes chances que tu sois une fille comme moi
    Bah, on s'en tape, taubira est passée par là et ça nous vaudra peut-être l’intérêt de la rédac d'Asbaf !
    Viens par là que je te bisouille !

    RépondreSupprimer
  3. Fuck ASBAF, Boris Vian doit se retourner dans sa tombe à l'heure qu'il est de voir de tel aliénés dans l'adaptation de l'Ecume des jours.
    Moi qui étais venu lire votre critique pour en trouver au moins une qui me plaise, vous me décevez sur ce coup.

    RépondreSupprimer
  4. En voila une bonne critique !

    RépondreSupprimer
  5. Complètement d'accord...
    Gondry à réaliser le film tel que Vian l'a écrit, tout en respectant son propre style.
    Celui qui écrit que Michel se perd n'a juste pas lu le livre...
    A lire toutes ces critiques, je comprendrais que Gondry reparte au States sans jamais revenir dans ce pays de merde incapable d'apprécier un film.

    RépondreSupprimer
  6. T'es un peu de mauvaise fois en ce qui concerne le téléramouille... Non pas que j'en sois un fervent défenseur, mais la critique de l'écume des jours comporte un billet très élogieux de 40 lignes "pour", pour seulement 13 lignes merdiques de "contre" (parce que tu comprends, ça les fait chier à la rédac' d'être unanime sur ce genre de films, qui plus est une adaptation de Vian [et je deteste les gens qui disent qui plus est]).
    La bise tas d'merdeux.

    RépondreSupprimer
  7. Ouais genre le mec qui crache sur Télérama et qui aime pareil cette grosse merde. T'es pas crédible sur ce coup-là, bitch, t'a juste voulu jouer le type qui pense mieux et pas comme les autres. Tu me déçois. Et vive Optimus, Transformers y'a que ça de vrai.

    RépondreSupprimer
  8. Mais il y a pas cette merde de Gad El Benêt dans ce film, rien que ça c'est un frein à son visionnage, puis vous avez vu le public qui se déplace, (d'ailleurs si des apprentis Tsarnoev me lisent, le MK2 bibliothèque c'est mieux qu'un marathon.

    Quant aux débiles qui disent "mais c'est pas pareil que le livre... dans le livre c'est à la page 3!3 3e paragraphe que ça arrive... ) Je vous chie dans la gueule c'est tout ce que vous méritez si vous ne comprenez pas le mot adaptation et que le livre et le cinéma sont des médias différents dans leur approche donc qu'ils rendent forcément des rendus différents.

    Enfin bon du coup j'irai ptet le voir en loucedé

    RépondreSupprimer
  9. au moins les rédacteurs d'ASBAF vont se régaler gratos côté fellation si on en croit miss anonyme ! On va peut-être faire une chronique ciné nous aussi !!!

    RépondreSupprimer
  10. Vous me décevez.. je suis une fangirl très fidèle, je vous lis toujours avec jouissance mais j'avais la conviction qu'au-dessus des propos dégueulasses d'une plume décalé, la redac entière faisait preuve de goût et de bon sens. The...Spotless Mind est dans mon top 3 de films bombesques mais l'Ecume de jours est... simplement chiant. C'est peut-être subjectif, détestant le style d'écriture de Vian. Gerbatoire, un trop plein de jolies mots pour dire une simple connerie. Ouais les images sont belles, chaque plan pourrait faire piece maitresse d'une expo chichic art bobo au centre de paris mais en soi, le film est une pâle copie d'un univers chiant auquel on accroche pas (ou p-e sous drogues durs, à tenter). Pas crédible, ridicule, jeu d'acteur de surface (là encore j'ai eu mal au point de décrocher mon poster de duris), longueurs, absurde sans l'être. Ca touche à tout sans entrer en profondeur. Un film qui ne fait pas rire ou chialer, qui te fait pas réfléchir sauf au 8e que tu viens de niker.

    RépondreSupprimer
  11. Ah nan ça puait la merde, pas comme le livre de Vian qu'etait vener, mais alors ce film sans rythme, avec image dégueulasse, je le jette dans les chiottes et fait caca par dessus.

    C'est con j'aime bien Gondry en plus.
    kisses les man

    RépondreSupprimer

Fous au moins un pseudo, les anonymes ça nous pète les yeukous.